Située à une dizaine de kilomètres au Nord-Est d’Alès (Gard) entre Cévennes et garrigues, Salindres est une petite commune à caractère industriel où, dès 1855, ont été construites les premières usines.

Connue pour sa production d’aluminium (la première coulée au monde eut lieu à Salindres en 1860), elle est, encore aujourd’hui, un grand pôle chimique et industriel. Salindres (3 317 habitants en 2015) fait partie de la Communauté d’Agglomération du Grand Alès, adhérente d’Atmo Occitanie.

Un premier état des lieux de la qualité de l’air et des odeurs a été réalisé au cours de l’année 2007 par Atmo Occitanie en concertation avec tous les acteurs locaux (DREAL, ville de Salindres, 4 industriels1 et l’ADISL -association de défense des intérêts salindrois et limitrophes) [1]. Cet état des lieux a conduit à la pérennisation en 2008 d’un Observatoire des Odeurs, constitué initialement d’une vingtaine de « Nez » bénévoles, afin d’assurer une veille « odeurs ».

La convention de partenariat signée le 23 juin 2008 entre AIR LR (devenu Atmo Occitanie), la ville de Salindres, AXENS, RHODIA, CTI et SOUREIL (devenu VEOLIA EAU), a été prolongé en 2012, afin d’en assurer le bon fonctionnement au moins jusqu’à la fin d’année 2014. Les partenaires historiques ont été rejoints en 2014 par un nouvel industriel (SITA SUD), implanté au Sud de la zone industrielle.

Type de document :
Thématique :
Date :
2017